Chronologie de Brest 39/45

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 28 Juil - 1:58

28 Juillet 1941 – Le château de Rosmorduc en Logonna-Daoulas est réquisitionné.



avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mer 29 Juil - 9:35

29 juillet 1944 – L’usine de produits chimiques de Pont-Christ en Plounévez-Lochrist est mitraillée par des avions alliés. La toiture et des appareils sont endommagés.


Mathieu Donnart, chef des FFI dans le Finistère, arrêté un mois auparavant, est fusillé à Pluméliau.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Sam 1 Aoû - 10:24

01 Août 1940 – la 40° Minensucherflotille (dragueurs de mines) arrivent en rade avec 4 navires.

01 Août 1944 – Le général Patton parie avec Montgomery qu’il sera à Brest avant le samedi 05 Août au soir.

Le groupe de résistance de Plouzané est intégré officiellement aux FFI.

Photo: Equipe de foot de Plouzané, dont cinq sont FFI

avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Sam 1 Aoû - 11:37

Voici la dates d'arrivée à Brest des Zerstorer (contre-torpilleurs allemands):
-20 septembre 1940:Z6 Theodor Riedel; Z10 Hans Lody; Z14 Friedrich Ihn; Z16 Friedrich Eckhold; Z20 Karl Galster.
-22 septembre 1940: Z5 Paul Jacobi; Z15 Erich Steinbrinck.
-21 octobre 1940: Z4 Richard Beitzen
-5 novembre 1940 les Zerstorer suivants rentrent en Allemagne: Z5 Paul Jacobi; Z6 Theodor Riedel; Z14 Friedrich Ihn; Z15 Erich Steinbrinck; Z16 Friedrich Eckholdt; restent donc à Brest Z4 Richard Beitzen; Z10 Hans Lody; Z20 Karl Galster.
avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 594
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Sam 1 Aoû - 17:04

Suite des mouvements des zerstorer sur Brest; le 5 décembre 1940 les Z10 Hans Lody et Z20 Karl Galster quittent à leur tour leur base de Brest pour l'Allemagne, le dernier le Z4 Richard Beitzen quitte Brest le 16 mars 1941.
avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 594
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Sam 1 Aoû - 17:46

Le 6 avril 1941 les Z8 Bruno Heineman; Z14 Friedrich Ihn et Z15 Erich Steinbrinck arrivent à Brest, ils quittent Brest le 19 avril pour la Pallice ou ils sont basés; le 1er juin ils escortent le Prinz Eugen qui arrive à Brest; le 21 juin , les trois zerstorer auquels se sont joints les Z23 et Z24 appareillent avec le Speerbrecher 19 pour assurer la sécurité du Scharnhorst qui procède à des essais suite à la réfection de ses chaudières; le 25 juin le Scharnhorst et son escorte rentrent à Brest.
Le 27 juin le Z14 Friedrich Ihn rentre en Allemagne.
Pour l'opération Cerberus outre les deux cuirassés et le Prinz Eugen, une importante concentration de navires converge vers Brest à partir du 25 janvier 1942 ce sont:
Z4 Richard Beitzen; Z5 Paul Jacobi; Z7 Hermann Schoemann; Z14 Friedrich Ihn; Z25 et Z29.
les torpilleurs: T2;T4; T5; T11; T12;T13; T15; T16 et T17
les schnellboote: S18;S19;S20;S22;S24;S29; S39; S48; S49; S50; S51; S52;S53; S62;S64;S69; S70; S71;S101;S103; S104;S105;S107;S108;S109;S110;S111
les Minensuchbootsflottille n°1,2,4,5 et 12
les Raumbootsflotille n°2,3,4
les Vorpostenflottille n° 13,15 et 18
avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 594
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Sam 1 Aoû - 19:13

Le 4 juin 1943 les Z24 et Z32 arrivent à Brest, les zestorer assurent la sécurité des U Boot rentrant au port.
Le 8 juin 1944 les Z24; Z32; ZH1 (ex néerlandais) et le T24 quittent Brest pour aller attaquer les forces alliés du débarquement en Normandie; les Z32 et ZH1 seront détruits par les navires de protection alliés; le Z24 gravement avarié; le 25 août 1944 les deux derniers sont coulés.
avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 594
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Lun 3 Aoû - 7:29

03 Août 1942 – Après négociations entamées en 1941 par Victor Le Gorgeu, la comtesse Jeanne Bertier de Sauvigny vient installer à Brest un poste des Sections Sanitaires Automobilistes Féminines.

03 Août 1943 – Quelques bombes sont larguées sur Guipavas. Un avion Polonais est abattu à Plabennec, un autre à Bourg-Blanc. Un avion allemand est abattu au dessus de Plouvien.

Nuit du 02 au 03 Août 1944 – Vague de parachutage sur les cantons autours de Brest. Le maquis de Plougonvelin ne reçoit pas ses armes, le pilote juge la zone trop dangereuse. A Tréglonou c’est cinq avions qui livrent 25 tonnes de matériels.

03 Août 1944 – L’insurrection générale est proclamée en Bretagne par le général Koening avec cette phrase: Le Chapeau de Napoléon est-il toujours à Perros-Guirec ?. St Urbain est libérée. A Brest, l’électricité commence à manquer.

avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 4 Aoû - 7:27

04 Août 1944 – Le général américain Patton déclare à ses hommes " Prenez Brest ! "

A Brest, les allemands annoncent (par affiches) leur intention de défendre la ville et ordonnent l’évacuation massive de la population alors que Radio Londres diffuse un message destinés aux fonctionnaires leur demandant de rester à leurs postes.

Les compagnie de parachutistes allemands qui occupent Bohars se replient sur Brest.

Douze S.A.S Français sont largués sur St Urbain pour empêcher la destruction du pont de Plougastel.

Dans la nuit menant au 5 Août, le manoir de Trébabu est attaqué par des résistants, l’attaque est un échec.




Document Archive de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par eric29 le Mar 4 Aoû - 11:47

le manoir de Trébabu est attaqué par des résistants, salut, lequel?
avatar
eric29

Localisation : Guilers
Date d'inscription : 25/09/2014
Messages : 551
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 4 Aoû - 11:56

Bonjour Eric, ma source manque de précision effectivement, je ne sais pas te dire lequel, je crois qu'il y en a 3. Si je trouve plus d'informations je ne manquerai pas de le rajouter.

Kenavo
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par eric29 le Mar 4 Aoû - 12:22

Salut, je pense au manoir , à la sortie du bourg, qui est en fait est composé de 2 manoirs, un vieux style kejean et un autre de 1870, avec une tour fausse moyennâgeuse, sur laquelle était posée un canon de 20! Ce canon a endommagé fortement la structure du bâtiment, celui-ci est désormais en ruines! Ces manoir étaient occupés par une compagnie TODT, vu le camp en face du relais.
avatar
eric29

Localisation : Guilers
Date d'inscription : 25/09/2014
Messages : 551
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mer 5 Aoû - 8:14

05 Août 1941 – Les Brestois maintiennent une sympathie envers les pilotes Anglais, à tel point que la Kommandantur émet un avis rappelant qu’aider les alliés est passible d’une condamnation à mort.

05 Août 1942 – Le GroBadmiral Raeder inspecte les installations de la 1° flottille.



05 Août 1944 – Onze des S.A.S Français attaquent le manoir de Kérizit vers 17h pour armer la résistance de Daoulas. L’opération est un échec et met en danger tout le bourg de Daoulas.

Les Allemands se replient de Landunvez vers le Conquet et Brest.

Le port de Brest est bombardé par la R.A.F.

L’amiral allemand Schirmer accepte la requête de licenciement de 5000 ouvriers de l’arsenal demandée par Négadelle. Celui-ci voulant éviter que les ouvriers appuient l’œuvre de sabotage des installations portuaires au profit des Allemands.

Le journal La Dépêche fait paraître un numéro spécial disant que l’avancée des Alliés a été stoppé en Normandie.

avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Jeu 6 Aoû - 9:07

06 Août 1944 – le toit de la base sous-marine, 5 mètres d’épaisseur, est percé à deux reprises par des bombes Tallboy de 5.5 tonnes.

Un Allemand en civil est arrêté et exécuté à Irvillac.

Tréglonou, Ploudaniel, Saint-Méen et Trégarantec sont libérées. Dans la soirée c’est le tour de Kersaint et Kersaint-Plabennec.

Les Américains du colonel Wall sont à Lesneven.

Le Maire de Lambézellec, Mr Kervern, décide de créer trois postes de secours supplémentaires à la Brasserie de Kérinou, à Keraloche et au Pilier-Rouge.

La délégation spéciale emmenée par Eusen font savoir au major allemand Habermass qu’il reste encore quelques 20 000 personnes à Brest et qu’il vaudrait mieux déclarer Brest « ville ouverte » mais l’officier refuse la requête.

Marcel Pirou dit Deumars (FTP) fait cacher une ambulance dans les locaux du patronage de l’Espérance de Recouvrance.

Nuit du 06 au 07 Août 1944 – Des gars de la Défense Passive de Recouvrance vident consciencieusement les munitions que transportent des paysans requis par les Allemands dans le bassin rempli d’eau, que les occupants ont creusé dans la place Dixmude.


Photo de la base sous-marine prise le 18 Septembre 1944
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Ven 7 Aoû - 8:25

Il va falloir s'accrocher aujourd'hui, l'histoire est chargée...

07 Août 1944 – Au matin, à Tréouergat, la compagnie de Russes Blancs de l’Ost 633 rallie le Maquis de Kergoff, guidée par Mme Douillard.

Un massacre de 42 civils à lieu en Penguerec à Gouesnou.

Les troupes U.S sont aux abords de Brest. L’état de siège est déclaré à 15h, des FFI placardent des affiches signées « Somme Py » aux quatre coins de Brest (d’autres sources en parlent dès le 06 Août).

La mairie de Brest est déplacée de l’Ecole professionnelle de Jeunes Filles à l’Ecole Nationale de Musique, rue d’aiguillon, pour se rapprocher le l’abri Sadi-Carnot. Au Bouguen, on fusille 27 prisonniers de Pontaniou en prévision de l’attaque U.S sur la ville. Aucun procès ne leur est accordé et leurs effets sont brûlés ce qui n’a pas rendu possible l’identification des victimes. La ville est bombardée par l’U.S Air Force, des tracts invitant les allemands à se rendre sont également lâchés sur Brest. Des parlementaires américains gagnent Brest pour négocier une reddition.

A Daoulas, une colonne de parachutistes, en retraite vers Brest, met le feu à l’hôtel du Commerce. Son propriétaire, Mr Gabou, est abattu tandis qu’une grenade blesse mortellement Catherine Drechler à l’intérieur.

Marcel Kerbrat, figure de la résistance, est arrêté aux portes de Brest, on ne le reverra plus.

Les communes de Plouédern, Coat-Méal, St Divy, Plourin et Le Drennec sont libérées ce jour.

Du côté de Landéda, les phares de la Palue et de St Antoine sont évacués par les Allemands.

A Lesneven, les FFI traquent les derniers allemands dans la commune.

A Ploudaniel des FFI sont accrochés par deux ambulances allemandes qui tentent de traverser le bourg en tirant.

Dans la soirée, Pierre Quéméneur, 21 ans, est abattu par les Allemands à Clécunan, ceux-ci cherchaient les S.A.S Français.

Dans l’arsenal, Négadelle licencie les pompiers contre l’accord des allemands. Pensant être arrêté, ce dernier met les voiles et quitte Brest, il arrive à Gouesnou en plein massacre.

Les Allemands évacuent Ploudalmézeau, le phare de l’île vierge ainsi que ceux de l’île Wrac’h et de Lanvaon. Gabriel Bizien est arrêté et battu à mort à Ploudalmézeau.

La 6th DB U.S est stoppée au niveau de Milizac, clouée sur place par les tirs de plusieurs batteries allemandes dont la plus grosse, celle de Kéringar avec ses 280 mm. Le clocher de Milizac s’effondre après avoir était touché par l’artillerie allemande.

La cie de résistants du canton de St Renan reçoit des armes en provenance d’un parachutage sur Plouguin.

Ferme des Phelep à Penguerec, source Ouest France
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Sam 8 Aoû - 10:15

08 Août 1944 – Sept français sont fusillés à Créac’h Burguy en Guipavas.

Les communes de Daoulas, l’Hôpital-Camfrout, Trémaouezan et Plouider sont débarrassés des Allemands.

Les FFI libèrent Porspoder, Larret et Lanildut.

La 6e DB U.S subit un lourd pilonnage à l’Ormeau en Plabennec; Bilan 43 morts.

Le 266 régiment d’infanterie allemand est accroché à Kersaint alors qu’ils tentent de rentrer dans Brest.

Le général allemand Spang passe à Lesneven vers 5h.

Au Folgoët, 3 allemands qui cherchaient à rejoindre Brest sont tués.

De même à Plouvien où un FFI abat un allemand; Furieux, ceci massacrent 15 personnes dont le recteur.

Représailles également dans les environs de Cléder où l’armée allemande exécute 13 personnes.

A Saint-Divy, François Jezégon est massacré dans un champ.

Les Américains du 212ème bataillon d’artillerie font volte face et entament durement le 266 régiment d’infanterie.

Martin Fürst, qu’on retrouvera plus tard au Conquet arrive à passer malgré les Américains.

A Saint-Renan, la majorité de la garnison allemand plie bagage après avoir fait sauter leurs munitions.

Dans les airs, au dessus de Brest, en plein jour, de nouvelles Tallboy sont larguées pour tenter de percer le toit de la base sous-marine.

Dans Brest, vers 20h, des coups de feu sont tirés dans le quartier de St Louis sur un camion allemand se rendant à la Kommandantur.

A 22h30, l’église est fouillée en présence du chanoine Courtet. De l’autre côté de la ville, à Recouvrance c’est un side-car qui est prit pour cible par des FFI dans les maisons de la rue de la Porte. Les allemands reçoivent des renforts et une fusillade nourrie éclate.

Général Spang
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Dim 9 Aoû - 13:36

09 Août 1944 – Une colonne de la 266° division d’infanterie alemande, qui se replie sur Brest, est attaquée et détruite par l’aviation U.S à Loc-Brévalaire et à Lanarvily. Le général Spang, commandant de la 266° division est fait prisonnier. La population locale pille le matériels de la colonne.

Au Créac’h en Le Drennec, la cie FFI de Ploudaniel fait prisonniers 7 Italiens et 2 allemands.

Bombardement du port de Brest par l’US Air Force vers 16h et 20h, plusieurs avions sont abattus.

Les américains occupent Guipavas et une patrouille parvient même à la mairie de Gouesnou. L’évacuation de la commune est déclarée par l’autorité municipale.

Dans la soirée, les allemands échouent un pétrolier dans la passe Sud du port de commerce.


Photo du port de commerce à la Libération. Archives de Brest.

PS: Regardez bien, y a du béton pour vous Wink
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Lun 10 Aoû - 9:12

10 Août 1942 – Le tunnel de Recouvrance est terminé, il permet de donner accès à l’énorme abri creusé dans le roc qui relie Laninon à l’Arsenal en passant sous les fortifications.

10 Août 1944 – Les Allemands évacuent Landerneau et St Thonan. Lanarvily, Loc-Brévalaire et Lanrivoaré sont libérées également. A Brest, on renforce le ravitaillement par 29 tonnes de sucres en provenance de la brasserie de Kérinou tandis que le pétrolier qui obstrue la passe Sud du port de commerce depuis la veille est coulé. Les américains font sauter la conduite qui sert au refoulement de l’eau de Landerneau à Brest afin de réduire les ressources de l’occupant assiégé. Le lieutenant-colonel allemand Martin Fürst est désigné responsable de la poche du Conquet. Dans les environs de la gare du Drennec et de Kernéguez, la cie FFI de Ploudaniel fait 39 prisonniers allemands.

Le colonel Martin Furst en 1944 et lors d'un défilé en 1939
Source: Thomas Hatfield
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 11 Aoû - 8:16

11 Août 1944 – Landéda et Lannilis sont libérées.

La station radar de la Kriegsmarine du Vougo (Vougot ?) à Plouguerneau capitule.

Plusieurs vagues successives de bombardements surviennent dans cette seule journée, visant pour les premières principalement les installations allemandes situées à l’ouest de Brest comme le Fort du Mengant, le Fort du Petit Minou, la batterie côtière de Toulbroc’h en Plouzané, etc… Mais la plupart des bombes, larguées d’une altitude de 26 500 pieds, tombèrent dans l’eau.

Une autre vague de bombardement touche le secteur de l’École Navale, d’autres les diverses installations portuaires brestoises. C’est pas moins de 1.200 tonnes qui sont larguées ce jour sur la ville, faisant 13 victimes parmi les civils.

Le service d’eau est définitivement arrêté à St Pierre, les réservoirs étant endommagés.

A Recouvrance, suite à la fusillade du 8 Août, on fait arrêter et on abat Mr Gueneguan. Des preuves sont trouvés à sont domiciles, il avait participé à la fusillade.

Victor Eusen reçoit plusieurs délégations de fonctionnaires voulant qu’il donne l’ordre d’abandonner la ville à tous, même à eux. Il s’y refuse et laisse la responsabilités à chacun. Les fonctionnaires insistent et excédé, Eusen lâche: "Que ceux qui ont la pétoche fichent le camp, moi je reste."


Victor Eusen, président de la délégation spéciale
Source: Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mer 12 Aoû - 8:38

12 Août 1944 – Ploudalmézeau, Plouguin, Kernilis et Guipavas sont libérées par les Alliés.

Au soir, par décision N° 5990/44, le général Allemand parachutiste Ramcke prend le commandement de toutes les troupes présentes dans la région Brestoise (d’autres sources parlent du 11).

Dans les airs, au dessus de Brest, en plein jour, de nouvelles Tallboy sont larguées pour tenter de percer le toit de la base sous-marine tandis que les premiers obus (dont certains au phosphore) américains s’abattent sur la ville. On dénombre beaucoup de blessés et plusieurs morts chez les civils dont deux parmi les équipes de secours de Recouvrance, Mlles MILLOU et CARN.

Nerveux, des soldats allemands tirent sur des Français qui n’avaient pas d’intentions mauvaises.

En mer, du ravitaillement est envoyé depuis Brest sur l’île d’Ouessant.

Hermann-Bernhard Ramcke
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Jeu 13 Aoû - 12:49

Nuit du 12 au 13 Août 1943 – Des tracts Anglais sont largués au dessus de St Pierre-Quilbignon à destination des sous-mariniers allemands.

Nuit du 12 au 13 Août 1944 – Les allemands incendient l’église ainsi que l’école publique des filles de Gouesnou.

13 Août 1944 – La délégation spéciale et son président, Victor Eusen obtiennent une trêve pour évacuer des civils. Entre 15 000 et 23 000 civils quittent la ville durant les courtes trêves accordées de 17h à 20 et de 9h à 11h. Ne reste plus que 2 000 âmes sur les 80 000 que comptait Brest à cette période.

A St Pierre, l’abri civil de la rue Armor est réquisitionné par le capitaine allemand Gussmer.

A recouvrance, 3 Algériens sont fusillés par les allemands près du poste de Police de Recouvrance.

Les communes de Logonna-Daoulas et Plouguerneau sont libérées.

Des raids aériens U.S visent l’École navale, Saint-Marc, la pointe des espagnols et les positions allemandes le long de la Penfeld. Les chasseurs-bombardiers agressent les fortifications au nord-ouest de la ville.


Eglise de Gouesnou en ruine
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Ven 14 Aoû - 9:21

14 Août 1940 – Le maire de Plouvorn est incarcéré à la prison de Brest (2 jours). Son nom et le motif de l'arrestation ?

14 Août 1944 – Vers 11h des bombardiers lâchent leur chargement sur Laninon, l’Ecole navale. A 20h15 c’est une formation de 200 avions qui pilonne la rade-abri, coulant au passage le Clémenceau et le Gueydon. Après l’attaque aérienne, les FFI passent à l’action. A 20h30 on tire sur un camion allemand rue de Lyon à la mitraillette. Vers 22h, Des coups de feu sont tirés dans le voisinage de la caserne Guépin. Le bruit court que des FFI dissimulés dans le clocher de l’église St Louis tirent sur les patrouilles allemandes. A 23h L’état major fait mettre le feu à l’église avec des lance-flammes, la réduisant en miette. D’autres jeunes Français tirent sur les occupants dans la cour de la Platzkommandantur rue Fautras. Des détonations et fusillades retentissent un peu partout en ville sans pouvoir donner plus de précisions sur les lieux exacts. Les allemands, sur les dents, suspectent tout le monde et abatte le gardien de la paix Mr Le Quer dans la rue Louis Pasteur. Des nombreuses arrestations ont lieu ce jour.

Nuit du 14 au 15 Août 1944 – Vers 1h30, à la porte du Bagne, le matelot pompier Riouallon est fauché par deux gars de la Todt. Vers 3h du matin, les cloches tombent du clocher rongé par les flammes, sonnant ainsi leur propre glas.

Eglise St Louis après incendie et bombardements
Source: Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Chrismo le Ven 14 Aoû - 15:58

Aujourd'hui...


... et ce qui l'en reste dans le sous-sol.







_________________
Cordialement
Christian

___________________________________________
« Une image vaut mille mots. »
Confucius
avatar
Chrismo
Admin

Localisation : PLOUZANE - Finistère
Date d'inscription : 24/09/2014
Messages : 800
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Ven 14 Aoû - 18:15

"14 Août 1944 – Vers 11h des bombardiers lâchent leur chargement sur Laninon, l’Ecole navale. A 20h15 c’est une formation de 200 avions qui pilonne la rade-abri, coulant au passage le Clémenceau et le Gueydon"

Je rappelle pour ceux qui l'ignorerais ce qu'étaient ces navires:
-Le Clemenceau était le 3ém cuirassé de la classe Richelieu de 35 000 t après le Richelieu et le Jean Bart; mis sur cale le 17 janvier 1939 dans l'arsenal de Brest dans le bassin du Salou libéré par le lancement du Richelieu; le 1er juin 1940 il n'est qu'a 10 % de sa construction; la coque inachevée est lancée en 1941 pour libérer le bassin; les allemands envisagent un moment de poursuivre sa construction pour leur compte, mais il n'en sera rien le manque de matières premières,la priorité donné aux sous-marins et surtout la mauvaise volonté des ouvriers de l'arsenal font que la construction ne sera jamais reprise, la coque inachevée est emmenée à Landevennec, avant d’être coulée dans la rade-abri.  
-Le Gueydon est le vieux croiseur-cuirassé désarmé depuis 1935, conservé comme caserne pour les écoles jusqu'en 1940, et utilisé par les allemands pour le grimer en faux Scharnhorst comme cela a déjà été précisé par ailleurs.
avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 594
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Sam 15 Aoû - 9:37

15 Août 1942 – Une cérémonie se déroule à Plougonvelin afin d’affirmer sa volonté « d’unité française« . La pointe St Mathieu est choisie comme lieu de prélèvement de la pincée de terre qui doit être remise au maréchal Pétain. Ce dernier doit la remettre, le 30 Août 1942, sur le monument élevé à Gergovie à la mémoire de Vercingétorix, avec des sachets provenant de toutes les provinces de France.

15 Août 1943 – Un combat aérien oppose la RAF à la Luftwaffe au dessus de Ploudaniel, Lesneven et le Folgoët. Plusieurs appareils seront abattus lors de ce combat.

15 Août 1944 – Deux jeunes femmes, accusés de collaboration sont tondues à Irvillac.

A Brest, le Platz Kommandant fait arrêter Victor Eusen et le chanoine Courtet qu’ils tiennent responsables des débordements en ville. A 10h30, un conseil de guerre allemand, présidé par Ramcke, délibère sur le sort des otages Français. Eusen proteste énergiquement et rétorque qu’il n’y a presque plus de civils et que ce sont les allemands les responsables. Les deux civils seront libérés vers 13h30 sur ordre de Ramcke ainsi que plusieurs autres otages fait entre le 14 et 15 Août. Mais des perquisitions sont en cours dans le quartier de Keravel. Le poste de secours du capitaine Menguy de la défense passive, situé dans la crypte, à Saint-Martin est vandalisé par les allemands, le poste de téléphone reliant le poste au P.C est détruit. On délocalise le poste de secours au n° 2 de la place de la Fraternité. le Dans la soirée, les agents de Police encore présents sont désarmés et envoyé à Loperhet. Ceux de Pontanezen et de Lambezellec sont eux aussi désarmés et mis en demeure d’évacuer. Les attaques aériennes des alliés se concentrent sur les extérieurs de Brest.

Statue de Vercingétorix à Gergovie
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum