Chronologie de Brest 39/45

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Dim 16 Aoû - 10:27

16 Août 1940 – Les confédérations ouvrières CGT, CFTC et la confédération patronale CGPF sont dissoutes.

16 Août 1941 – Deux forteresses volantes de la R.A.F viennent pilonner à haute altitude les bâtiments allemands. L’un des deux avions est sérieusement touché et s’écrase à son retour en Angleterre, c’est le premier Boeing perdu de la guerre.

16 Août 1944 – Des parachutistes allemands font un raid sur Braspart pour libérés et ramener sur Brest des soldats allemands retenus par des FFI. Les civils qui sont pris comme otages à Irvillac lors de ce raid seront emprisonnés au château de Brest.

A Brest, dès 10h les quais du port de commerce commencent à être sabotés par les allemands.

Les fossoyeurs manquent à l’appel et l’on doit réquisitionner la marine pour enterrer les corps du 13 Août. Quatorze personnes seront enterrés à Kerfautras malgré la menace constante des bombardements.

Les abris Sadi-Carnot et Wilson sont réquisitionnés à moitié par les allemands.

La commune de Guipronvel est libérée.

A 12h les allemands doivent abandonner le bourg de Plougastel. Vers 13h, l’ordre est d’évacuation est donné à Kerhuon. Les alliés se focalisent sur Plougastel. Ils seraient avec des Tanks à 5Km de l’entrée de Brest sur la route de Guipavas.

A Lambézellec, on distribue viande de porc et sucre aux civils.

Quai du bassin n° 5 sabotés
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Lun 17 Aoû - 8:56

17 Août 1944 – Vers 15h30 Brest même est bombardé par des avions lourds. Le temple protestant, le refuge d’Aiguillon et le boulevard Thiers sont particulièrements touchés. Le père Ricard doit intervenir pour empêcher les allemands de piller le refuge après les bombardements. On transfert alors les vivres du Refuge vers le Secours National au 32 rue du Château. Une bombe non éclatée se trouve dans la Banque de France, près du pont National. La bombe sera désamorcée grâce à l’intervention de messieurs Petit et Tromeur. Près de l’Abri des Bains-douches à St Marc une grosse quantité de bombes est larguée. Tandis qu’une ambulance de la Défense Passive chargée de vivres est confisquée par les Allemands.

Source: Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 18 Aoû - 8:48

18 Août 1944 – Surement suite à des dénonciations, vers 11h, trois résistants FTPF sont arrêtés au 13 rue Coat-ar-Guéven puis fusillés 20 minutes plus tard dans la cour des coopérateurs, un magasin voisin. Ces résistants étaient Alfred Jameau, Jean-Pierre Gourlaouen et Marcel Cousquer. Un quatrième, Cariou, arrive à bousculer les allemands et à s’enfuir en direction du cinéma le Vox. Au même moment, Mr Eusen fait réquisitionner du tabac au 65 rue Jean-Jaurès. Hélas, les percepteurs, messieurs Tournellec, Thierry et Berton sont arrêtés par l’occupant qui confisquent le butin. les français sont libérés sur intervention du Maire. Les allemands dynamitent la rue Neuve et les incendies se multiplient à Recouvrance.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par warfut le Mar 18 Aoû - 10:29

Salut, la rue neuve se situait ou ?

warfut

Date d'inscription : 05/04/2015
Messages : 229

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 18 Aoû - 11:00

C'est celle qui mène à la porte Jean Bart



Ne pas confondre avec celle de maintenant, le coin a beaucoup changé à la reconstruction.



Voilà une superposition des modifications significatives du secteur



Kenavo
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par warfut le Mar 18 Aoû - 11:03

Ah oui, quand même !!! Ça à effectivement beaucoup changé depuis. Il date de quand ton plan ? Je crois pas le connaître, celui là...

warfut

Date d'inscription : 05/04/2015
Messages : 229

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 18 Aoû - 16:35

Si tu parles du dernier plan, il s'agit d'un plan réalisé par MATHON qui superpose l'ancien Brest et le projet du nouveau Brest.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par warfut le Mar 18 Aoû - 17:13

Je parlais du premier. Mais le dernier, je ne le connais pas non plus !!! De quelle époque les deux?

warfut

Date d'inscription : 05/04/2015
Messages : 229

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 18 Aoû - 18:52

C'est un extrait du cadastre de 1831 mais ça n'avait pas beaucoup changé jusqu'à la guerre. C'est d'ailleurs une demande de la municipalité que la Porte Jean-Bart soit placée face à la Rue Neuve. Porte qui fut ouverte le 26 Avril 1873.

Merci à Gérard Cissé pour le tuyau Smile
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par warfut le Mer 19 Aoû - 8:29

Merci pour les infos. On ne fini pas d'en apprendre...
Si tout se passe bien, je devrai pouvoir emprunter la carte de 1917. Je vais la scanner et m'en faire un exemplaire papier. Je ne sais pas si j'ai le droit, mais, au pire, je pourrai transmettre le fichier aux personne intéressés.

warfut

Date d'inscription : 05/04/2015
Messages : 229

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mer 19 Aoû - 9:04

19 Août 1943 – Un attentat vise le café Au bon Pinard de la rue Victor-Rossel.

Cette rue est située dans le quartier de Pontaniou, à coller les remparts. Elle est proche de la prison et du patronage Laïque.

19 Août 1944 – Alors que la bataille fait rage les corps des fusillés de Penguerec sont enterrés par Michel Gélébart et deux de ses employés.


Situation dans l'espace de la rue Victor Rossel
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Jeu 20 Aoû - 17:21

20 Août 1943 – Attentat contre un magasin tenu par un étranger à Saint-Marc.

20 Août 1944 – Le VIIIe corps d’armée U.S installe son PC à Lesneven en vue de l’attaque sur Brest. Le colonel Faucher assiste à une réunion avec les officiers alliés, au Folgoët, afin de préparer le siège de Brest. Dirinon, La Forest(-Landerneau) et Pencran sont libérées. Plus de 300 allemands, assiégés par des FFI se rendent aux américains à St Pabu. Kerhuon est particulièrement bombardée.

avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par warfut le Jeu 20 Aoû - 23:29

Salut,
je me permet de revenir sur le tunnel de Recouvrance.
D'après les infos que j'ai pu glaner à droite et à gauche, il servait aussi d'abri anti aérien pour les civils. un des accès se situait rue de la porte, entre les deux arbres, sous les dalles bétons placées après guerre :

Photo avant Tram :


Photo pendant les travaux du Tram :



et l'autre ici :



Il existe un plan mais je ne l'ai pas sous la main...

warfut

Date d'inscription : 05/04/2015
Messages : 229

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Ven 21 Aoû - 9:24

Merci pour ces précisions ! Je n'ai pas retrouvé de plans de ce tunnel, ça m’intéresse si tu remets la main dessus.




21 Août 1942 – Un brigadier de police est blessé par cinq balles tirées par un cycliste.

21 Août 1944 – Kerhuon est à nouveau la cible privilégiée des bombes.
A Brest, les allemands dynamitent les escaliers des maisons en bordure de fortifications rue Colbert, haut de la rue du Château et de la rue Emile Zola. Une tranchée est réalisée pour relier l’Ecole primaire supérieure à l’abri Wilson. Deux soldats allemands, de la batterie de Kéredern, coupables de pillage sont fusillés. Les victimes des pillages reçoivent des bons de réquisition.
A Lambézellec, l’intendance allemande demande du personnel civil pour récolter des légumes dans des fermes abandonnés. Quand Mr Kervern demande quelle part sera attribuée à la population, les allemands abandonnent la réquisition de main d’œuvres.
Vers 23 h, la mairie de St Marc est perquisitionnée par les Allemands qui cherche on ne sait quoi en tenant en respect, l’arme à la main, les volontaires de la Défense Passive.

Rue Colbert Avant


Rue Colbert Après

Sources: Archives Municipales de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par eric29 le Sam 22 Aoû - 9:49

Salut:

19 Août 1944 – Alors que la bataille fait rage les corps des fusillés de Penguerec sont enterrés par Michel Gélébart et deux de ses employés.
Tu oublies la Sœur dont d’ailleurs , une rue de Gouesnou, porte le nom et qui a procédé à la toilette mortuaire, et aux préparatifs (reconnaissance des morts, dont beaucoup étaient des réfugiés), avant enterrements!
avatar
eric29

Localisation : Guilers
Date d'inscription : 25/09/2014
Messages : 551
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Sam 22 Aoû - 9:57

Merci pour cette précision, je l'ajouterai sur l'article complet qui évoque le massacre.




22 Août 1941 – Roland Hascoët, radio du groupe Jhonny est arrêté par la police Française à Brest. Profitant d’un manque de surveillance, il parvient à prendre la fuite par la fenêtre.

22 Août 1943 – Un immeuble réquisitionné par l’occupant est la cible d’un attentat à Saint-Marc.

22 Août 1944 – Un largage massif de tracts est effectué. On note également la présence d’avions à double fuselage pour la première fois, des P38 américains. Le port du Fret est le lieu de négociations entre belligérants au sujet des prisonniers de guerre. Ces prisonniers américains fait durant les combats étaient gardés au château de Brest. A Gouesnou, trois tanks américains traversent le bourg et prennent le chemin de Kergroas; L’un d’eux est détruit par le feu de l’ennemi et les deux autres rebroussent chemin.


Port du Fret en Crozon
Source: Archives de Brest

avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Dim 23 Aoû - 8:35

23 Août 1944 – Sept chalutiers armés de la 7° Vorposten Flotille tentent de s’échapper de la rade, ils sont coulés par la marine Anglaise dans la baie d’Audierne. 72 marins de la 1° flottille sont incorporés dans une compagnie d’Intervention du lieutenant LIST (le responsable du massacre de Penguerec ?). L’abri Wilson-Suffren est réquisitionné par les allemands, les civils doivent se replier vers Sadi-Carnot. Le centre de Brest est visée par l’artillerie terrestre U.S. La boutique Dames de France liquide ses réserves, malgré les bombardements, il y a encore pas mal de clients. La radio diffuse la Libération de Paris mais pour les Brestois, le cœur n’est pas à la fête. L’artillerie allemande de Kervélédan bombarde St Renan sur son extrémité. La cie du canton de St Renan est aux environs de Lanrivoaré. La cie de Lannilis elle est au niveau de Milizac.

Boutique Dames de France à gauche
Source: Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Lun 24 Aoû - 9:05

24 Août 1944 – L’aviation U.S bombarde Brest vers 12h10 le port de commerce est visé par une centaine d’avions tandis que les dépôts de carburant flambent. L’Eglise des Carmes brûle. Kerhuon est sérieusement bombardée. La poudrerie St Nicolas est elle aussi la proie des flammes. Dans la presqu’île de Plougastel on se bat en rase campagne. L’effort Américain est fait au niveau de Guipavas tandis qu’on bombarde allègrement Montbarey. A Lambézellec le clocher est incendié et l’on dénombre plusieurs tués et blessés suite à des tirs d’artillerie tandis que les allemands fouillent et pillent les commerces et maisons abandonnées. A Locmaria-Plouzané, en Kerscao une patrouille allemande et le projecteur DCA sont pris pour cible par un P38. La commune de St Renan est libérée. Plouarzel est partiellement libérée, ne reste que la pointe de Corsen mais celle-ci est isolée par trois compagnies de FFI.


avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 25 Aoû - 8:47

25 Août 1942 – Attentat à Brest contre un soldat allemand puis un autre attentat contre un marin allemand mais cette fois l’auteur est appréhendé.

25 Août 1944 – Un groupe composé de 4 chars du 709th, appuyés par des mortiers de 81mm de la compagnie C du 2nd Rangers quittent leurs positions au sud de Lanrivoaré, atteignent Plouarzel et se dirigent vers la Pointe de Corsen.

Ce même jour, la compagnie « Russes » de l’ost 633 ayant fait défection aux allemands, se met en place de chaque côté de la route menant de Trézien à Corsen, la 1ere compagnie du Bataillon Ploudalmézeau progressant vers l’ancienne batterie française de Porsmoguer.

En mer, le cuirassé Anglais « HMS Warspite » et son escorte, engagent le combat au large de Ploudalmézeau. Ils rasent le fort de Kéranroux et ciblent les batteries et installations allemandes à Montbarey, Keringar, Toulbroch et Keromnes.

Raid aérien sur le Fort du Corbeau à Plougastel-Daoulas, Brest et Lambézellec subissent eux aussi les bombes et l’artillerie.

Les marins FFI et les pêcheurs de l’île de Molène, sous les ordres de l’abbé Kériel, profitent de la présence du Warspite pour attaquer par surprise la garnison allemande de l’île qui sont obligés de se replier sur Ouessant. L’île de Molène est donc libérée ce jour.

A Brest, l’amiral Négadelle, responsable de la Marine, décède suite à l’effondrement d’une maison près de la rue Pasteur. L’ingénieur Ravaud qui l’accompagne a lui une main et l’avant-bras gauche broyés.

Les obus pleuvent sur Brest, forçant Mr Eusen à transférer ce qui reste des services de la Rue d’Aiguillon à l’abri Sadi-Carnot.

La ville subit un pillage en règle par l’occupant, la Défense Passive récupère les restes.

Lambézellec est la cible de nombreux tirs, plusieurs victimes et blessés sont à déplorer.

A St Marc 200 personnes en provenance du Relecq Kerhuon sont évacués vers l’Ouest. Il y a des agriculteurs avec leur bétails parmi le convoi, les allemands se servent au passage dans le cheptel.


avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Mar 25 Aoû - 11:51

Le HMS Warspite est en piteux état lorsqu'il se présente devant Brest:  

La tourelle X supérieur arrière est hors service depuis qu'il a reçu une bombe planante allemande devant Salerne en Sicile(on voit sur la photo qu'elle est la seule dans l'axe); en juin 1944 il soutient le débarquement en Normandie.Le 12 juin 1944 de retour de Normandie il touche une mine magnétique qui met encore plus à mal ses machines et lui brise une hélice; c'est donc avec la tourelle arrière supérieure hors service; une hélice et une des deux salles des machines et une coque endommagée filant au maximum 15 nœuds au lieu de 24 en temps normal qu'il se présente devant Brest le 25 août 1944.

Aiain
avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 594
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 25 Aoû - 11:52

Merci pour ces précisions. Pourquoi d'ailleurs envoyer un navire amoché se risquer à bombarder la côte alors que l'aviation le fait déjà depuis longtemps. Je ne comprends pas.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Mar 25 Aoû - 12:02

Le tir d'un cuirassé à proximité de la cote est infiniment plus précis qu'un bombardement aérien, alors que les bombes arrosent un peu tout et que parfois les cibles militaires passent au travers; le tir d'un cuirassé peut se concentrer sur des cibles précises, et soutenir ainsi les troupes au sol en détruisant l'artillerie ennemie, en coupant des axes de communication, routes, ponts, en tirant sur les troupes ennemies etc.
avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 594
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mer 26 Aoû - 8:38

26 Août 1944 – Dès 7h, les tirs d’artillerie reprennent. A 8h le commandant Clatin fait évacuer le 3 de la rue Neptune et dirige les survivants vers l’abri Sadi-Carnot. Au même moment à St Martin, le poste de la Défense Passive est fouillé par les Allemands. La R.A.F avec 300 avions bombarde la région Brestoise. L’Eglise de Lambézellec est touchée, des habitants de la commune se replie sur Brest vers Sadi-Carnot. Vers midi, deux major allemands dont Habermas tentent de réquisitionner l’abri de Ponchelet mais le Dr Lafferre refuse et menace les allemands qui n’insistent pas. A 17h, les Allemands dynamitent l’arche Nord du pont Albert Louppe, isolant Brest un peu plus. Cependant, de l’autre côté, au Nord-Ouest de Brest, Guilers est libérée. De nombreux raids aériens ont lieu dans cette seule journée, sur la Pointe Saint-Mathieu, sur l’Île Longue, sur le quartier de Kérinou à Brest, sur la Pointe des Espagnols, sur le Fort de Cornouaille et le Fort Robert dans la Presqu’île de Roscanvel. A Plouzané les combats entre américains et paras allemands sont au maximum. Les américains progressent également vers le Nord de Locmaria-Plouzané.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Jeu 27 Aoû - 8:53

27 Août 1944 – Plouzané est libérée dans la matinée. Le bourg de Locmaria-Plouzané est libéré par les hommes du 2nd Rangers U.S suivi vers 11h30 de l’Infanterie et de 3 chars légers. A Brest, La préfecture maritime est la proie des flammes tandis qu’on transfert le PC de la Défense Passive au 47 rue Victor Hugo. Le clocher de Lambézellec est détruit. Le Major Stroh est abattu, son avion s’écrase à Gouesnou. Dans la nuit du 27 au 28, la batterie de Roc’h Glas à Lambézellec-Gouesnou Sud tombe.



Photo du général Stroh à gauche et du major Stroh à droite. Le général commandait la 8th division d'infanterie US. ce sont ces hommes qui ont pris la batterie de Roch Glas. Le major était le fils du général. Il servait dans l'us air force. Son père a vu l'avion chuté sans savoir que c'était son fils à bord.

De nos jours, le petit fils du général Stroh, vit en France, à Gouesnou où il perpétue la mémoire de sa famille.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Ven 28 Aoû - 8:52

28 Août 1943 – Un tribunal de guerre allemand condamne 19 Brestois à mort pour Actes de sabotage et de terrorisme contre les troupes d’occupations allemandes. Les condamnés sont: Albert Abalain, Lucien Argouach, André Berger, Louis Departout, Yves Giloux, Louis Le Bail, Paul Le Gent, Eugène Lafleur, Louis Le Guen, Paul Monot, Henri Moreau, Jean-Louis Primas, Jean Quintric, Albert Rannou, Albert Rolland, Étienne Rolland, Joseph Ropars, Jean-Marie Teuroc, Charles Vuillemin.

Paul MONOT / Albert RANNOU / Joseph ROPARS


Albert ROLLAND / Eugène LAFLEUR

28 Août 1944 – Sur ordre de Ramcke, des démolitions sont entreprises dans Brest, notamment dans les ateliers de l’Arsenal et sur le port de commerce (d’autres sources évoquent l’ordre le 26 Août).  La pointe de Corsen tombe après un important bombardement et grâce aux efforts des FFI et américains, 59 prisonniers allemands sont fait dont 3 officiers. La commune de Plougastel-Daoulas est libérée. La station radar qui surplombe toute la région à Kervélédan en Ploumoguer tombe ce jour là vers midi par le 2nd Rangers et les FFI qui font 89 prisonniers, il y a au moins 10 morts chez les Allemands. La commune de Ploumoguer est libérée mais des combats subsisteront jusqu’au 10 Septembre. Victor Eusen et le sergent fourrier Palu tente d’aller négocier une trêve avec les américains. Mr Kervern fait évacuer à Lambézellec l’abri du Moulin à Poudre, les habitants de Loscoat et de Kercastrec.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum