Chronologie de Brest 39/45

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Dim 30 Aoû - 9:46

30 Août 1943 – Deux avions anglais mitraillent à la hauteur de la Roche-Maurice un train de voyageurs parti de Brest alors que celui-ci croisait un autre train transportant lui, des marchandises. Bilan: 2 morts et 7 blessés graves. Du côté de l’Aber Wrac’h, deux personnes sont blessés par des éclats de DCA allemande suite au passage d’un avion anglais. A Lesneven, sur le marché, Alice Coudol rencontre l’étudiant Brestois Bernard Pierre dit Robin, chef départemental du réseau Défense de la France ainsi que Saïk Broc’h dit Broc’h Florette, secrétaire de mairie de Guissény, responsable cantonal du même réseau.

30 Août 1944 – Les combats cessent dans la presqu’île de Plougastel-Daoulas. Eusen et Palu parviennent enfin à regagner le centre ville et annoncent la mauvaise nouvelle du refus de trêve de la part des Américains. Ramcke vient visiter l’abri Sadi-Carnot, il félicite les pompiers et déplore que la collaboration entre son pays et la France n’ait pas été à la hauteur de ses espérances. Il évoque également les pilotes nègres américains qui rasent la ville. A Locmaria-Plouzané les américains font évacuer la population civile, précaution non superflue car la batterie de Kéringar tire sur la commune. Le colonel Faucher adresse une note aux maires de Locmaria-Plouzané, Plouzané et Ploumoguer pour leur demander de désigner des hommes qualifiés comme gardes champêtres afin de contrôler les identités des inconnus qui circulent dans ces communes.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par warfut le Dim 30 Aoû - 11:06

Pour le WARSPITE, j'ai trouvé cet éclat sur un talus, proche du fort Montbarey :



Je suis persuadé qu'il vient d'un obus du cuirassé mais, malheureusement, je n'ai jamais trouvé de document confirmant mon intuition.
Très bien ton reportage chronologique.
A+

warfut

Date d'inscription : 05/04/2015
Messages : 219

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Lun 31 Aoû - 8:01

Sympa Warfut !




31 Août 1943 – Le sous-marin japonais I-8 fait son entrée dans la rade de Brest. Une explosion se produit à l’arsenal après un sabotage.

31 Août 1944 – La commune de Lampaul-Plouarzel est libérée.


Photo du sous-marin I-8 à Brest
Source: http://www.u-boote.fr/japon.htm
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Lun 31 Aoû - 11:16

Voici une photo du sous-marin japonais I-8 grand sous-marin océanique de 2231t/3583t armé d'un canon de 127 mm; 6 TLT; et un hydravion ailes repliées à l'arrière du kiosque et lancé par la catapulte qu'on aperçoit sur le pont derrière le kiosque; l'I8 lancé en juillet 1936 sera modifié en 1944 pour transporter des sous-marins de poche à la place de l'hydravion, il sera coulé le 31 mars 1945 par des destroyers américains au sud est d'Okinawa.


L'I-8 en 1939
avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 576
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par NIALA le Lun 31 Aoû - 14:58

Ci dessous, détail de la visite de l'I-8 à Brest:

Le 08 Août 1943, l'U161 reçoit l'ordre avant de commencer sa mission au large du Brésil, d'aller au rendez-vous avec l'I 8 au Sud des Açores. La mission 'Flieder' ou 'Lilac' est d'aider l'I 8 à arriver à bon port en France. Deux officiers de la Kriegsmarine embarquent sur le sous-marin japonais. L'I 8 est commandé par le Tai-sa UCHINO. Les japonais arrivent à Lorient avec une cargaison comprenant de la quinine, un équipage de 48 hommes destiné à l'armement de l'U1224 (qui devient par la suite Ro 501). L'I 8 fait route vers Brest ou il arrive le 31 août 1943. Pour le retour vers le Japon, l'I 8 embarque des torpilles, des moteurs d'avions, des canons anti-aérien et 10 consultants allemands.

avatar
NIALA

Localisation : MENTON
Date d'inscription : 11/10/2014
Messages : 576
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 1 Sep - 8:50

Merci pour ces précisions Alain




01 Septembre 1941 – La 9° U-Boot-Flotille arrive à Brest et prend ses quartiers dans le Nouvel Hôpital (Morvan).


Source: Archives de Brest

01 Septembre 1944 – Bien qu’il n’y avait plus de soldats allemands en casernement depuis Juillet, Milizac n’est libérée que ce jour. Vers 9h raid aérien sur Brest. Puis ceux sont les 240 mm U.S qui entrent dans la danse.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mer 2 Sep - 8:49

02 Septembre 1939 – L’ordre de mobilisation générale est déclaré. C’est, la cohue à la gare de Brest, les hommes rejoignent leurs régiments. Il y a beaucoup d’hommes ivres sur le quai de la gare. les familles revivent le cauchemar de 14/18.

02 Septembre 1940 – La principale ligne téléphonique, dont les allemands avaient seuls l’usage, est sabotée sous le pont Albert Louppe.

02 Septembre 1944 – Une partie du Relecq-Kerhuon est libérée. A Brest, les allemands dynamitent plusieurs maisons et commerces dans le quartier du Château.

avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par eric29 le Mer 2 Sep - 19:19

02 Septembre 1940 – La principale ligne téléphonique, dont les allemands avaient seuls l’usage, est sabotée sous le pont Albert Louppe
salut, c'est pour ça que par la suite le câble téléphone va passer sous l'eau depuis le fret !
avatar
eric29

Localisation : Guilers
Date d'inscription : 25/09/2014
Messages : 542
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Jeu 3 Sep - 8:58

Merci pour l'information Eric, je l'ignorai.




03 Septembre 1939 – A 17 heure, la France déclare la guerre à l’Allemagne.

03 Septembre 1940 – Les allemands arrêtent 12 jeunes, de quinze à dix-huit ans, soupçonnés de l’attentat de la veille sur le pont Albert Louppe.

Nuit du 03 au 04 Septembre 1941 – Une formation de 140 appareils sont rassemblés en vue d’un raid sur Brest mais le mauvais temps oblige à rappeler 3 groupes. Au final, « seulement » 53 appareils s’en prennent aux positions « estimées » des allemands au travers de l’épais nuage de fumée artificiel. Deux Wellington et un Whitley s’écrasent à leur retour en Angleterre.

03 Septembre 1942 – Trois transformateurs de l’arsenal sautent, 12 soldats allemands sont tués.

03 Septembre 1944 – Le pont National (futur pont de Recouvrance) est détruit (D’autres sources parlent du 1er Septembre). La péninsule de Crozon est soumise à un important bombardement aérien de l’USAAF afin de détruire 16 positions allemandes, hélas, le village de Telgruc est presque rasé et l’on compte une soixantaine de morts civils et FFI et une quinzaine de soldats U.S. La batterie de Toulbroch est prise par les américains qui font 247 prisonniers. La colline 103 de Cocastel en Plouzané est prise après un rude combat entre le 175th U.S et le 12° compagnie du 2° para allemand. Brest subit également un raid aérien. A Brest, Ramcke convoque Eusen et lui donne l’ordre de faire évacuer les derniers civils de la ville de Brest afin de libérer tous les abris pour les soldats allemands. Contre-ordre est donné un peu plus tard à la seule condition que les civils ne doivent plus sortir des abris.


Photo de Telgruc en ruine: http://merour.albert.free.fr/


Photo du Pont National: Archives de Brest​
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Ven 4 Sep - 9:34

04 Septembre 1944 – Le dernier U-boot (U 256) de la 9° flottille encore en état de prendre la mer quitte Brest, commandé par le Korvetten-Kapitän Heinrich Lehmann-Willenbrock. Le village de la Trinité et le fort du Minou sont libérés ainsi que l’île d’Ouessant.


Emblème de la 9° U-Boot Flottille: http://www.u-boote.fr/
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Sam 5 Sep - 22:32

05 Septembre 1944 – Le fort du Mengant en Plouzané capitule. La totalité du Relecq-Kerhuon est libérée. La batterie de Keringar tire sur St Renan, 5 civils sont tués. Du côté de Brest, l’aviation pilonne sans relâche les positions allemandes en larguant près de 35 000 tonnes de bombes par 1060 avions durant toute la journée. L’artillerie U.S n’est pas en reste.


Batterie de 280 mm de Keringar, codée Graf Spee
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Dim 6 Sep - 19:20

06 Septembre 1944 – Brest est bombardée, le Kiosque de la place Wilson s’effondre, tout le centre est en feu. Bohars est libérée. A Landunvez, des avions britanniques se trompent de cible et bombarde un carrefour; Bilan 4 morts civils. Le fort du Dellec tombe à son tour aux mains des américains. Des FTP du groupe Deumars tombent dans une embuscade à Keryvin-Vao en Plougonvelin; Trois sont tués ou achevés (dont Marcel Pirou, chef du groupe) sur le coup, trois autres décéderont de leurs blessures.

Portrait de Roger ROUDAUT, 19 ans, mort à Plougonvelin
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Lun 7 Sep - 14:12

07 Septembre 1944 – Bourg-Blanc est libérée. A Brest, un incendie fait rage et les quelques pompiers restant luttent toute la journée pour le conjurer. La tour de l’église St Louis, déjà amochée, s’écroule. Vers 10h les bombardements reprennent mais moins intenses que les derniers jours. A 18h les tirs et bombardement reprennent sur la ville qui a désormais une allure lunaire.

Eglise et Halles St Louis
Source: Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 8 Sep - 8:47

08 Septembre 1944 – Le fort de Bertheaume et le bourg de Plougonvelin sont libérés grâces aux FFI de Lannilis et du canton de Saint Renan avec l’appuie des américains de la 29th et du 2nd Rangers. Un char Sherman est endommagé au Trez Hir. Les alliés progressent vers Trémeur et Kéringar. La commune de Trébabu est libérée. A Brest, une messe est célébrée dans les abris pour le pardon du Folgoët. A Sadi-Carnot, c’est le révérend Ricard qui officie. Les bombardements commencent à 8h30 et à 10h30 l’artillerie prend le relais. Les Américains sont à Loscoat en Lambézellec. Le Maire Kervern fait descendre tous les habitants encore présents dans l’abri. A 17h l’artillerie et les bombes retombent sur Lambézellec, à 19h c’est l’accalmie, on peut évacuer les blessés vers l’hôpital maritime de Brest. Les immeubles de la Dépêche de Brest et de l’Ouest et le Crédit Lyonnais brûlent. Du côté de Bohars, les américains prennent la batterie de Kerognan puis attaque le château de Kerguillo qui brûle.

Batterie de Kerognan - Rapport Pinczon du sel 1947


Château de Kerguillo - Delcampe
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mer 9 Sep - 9:01

09 Septembre 1942 – Attentat contre un débit de boisson au 30 rue Massillon.

09 Septembre 1943 – Des câbles sont sectionnés à Brélès.

09 Septembre 1944 – Vers 2h du matin, c’est la tragédie de l’Abri Sadi-Carnot. Au moins 373 civils dont Victor Eusen périssent dans l’abri. Du côté des Allemands, on parle de 500 à 600 victimes mais le chiffre n'a pas été vérifié. A l’ouest de Brest, vers 13h, c’est la reddition des Allemands dans la poche Plougonvelin / Le Conquet. Au même moment c’est Lambézellec qui est libéré. Les américains arrivent par la route de Pontanézen, conduits par Mme Marchadour. Le frère de Jean Roudaut guide un détachement U.S vers la batterie de Kéredern qui tombera peu après. Mr Miriel est nommé chef de la délégation spéciale à la suite de la mort d’Eusen. Malheureusement, il est blessé peu après par un éclat d’obus sur la place Wilson. La délégation spéciale porte réclamation auprès des autorités allemandes suite à la tragédie de l’abri Sadi-Carnot. Un transfert de GI’s prisonniers est fait vers le Fret. Des soldats allemands se rendent au Maire de St Marc qui décide de hisser le drapeau Français sur le mairie.

Entrée côté civils de l'abri Sadi Carnot
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Jeu 10 Sep - 9:24

10 Septembre 1944 – Vers 10 à Lambézellec, les couleurs Françaises sont hissés en présence du major Crafts et d’un officier Écossais. Les derniers bastions de Kermorvan et Ilien se rendent, au total près de 400 Allemands sont fait prisonniers. Deux femmes sont tondues dans le jardin de la mairie à Plougonvelin. Gouesnou et Ploumoguer sont libérées. A Brest, une patrouille de la Marine Française commandée par le commissaire Deshaies aide les américains à faire une cinquantaine de prisonniers à l’Octroi. A 17h, un détachement américain arrive à l’hôpital Ponchelet. Une partie de la Délégation spéciale rencontre des Américains rue Kerjaouen; c’est le premier contact officiel entre l’autorité Française et les troupes U.S. Le quartier de St Marc à Brest est libéré par les américains tandis que d’autres sont à St Martin. A l’ouest de ce quartier, le poste de secours de la Défense Passive à l’angle de la rue Jean Jaurès et de l’allée du cimetière est transformé en poste de tir par les allemands alors que la Défense passive est toujours à l’œuvre. A Recouvrance la maison du Dr Salaün prend feu et menace la cave de la rue de la Porte où sont abrités les derniers défenseurs civils du quartier.

Raymond DESHAIES
Source: Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Ven 11 Sep - 13:03

11 Septembre 1941 – A la suite d’incidents entre civils et soldats allemands, le couvre-feu est rétabli entre 20h et 6h.

11 Septembre 1944 – A 7h place Sadi-Carnot, l’instituteur Lemeur et le cuisinier Deniel sont tués. Le lieutenant-colonel Louis Faucher reçoit la Bronze Star par Gerhardt, commandant de la 29e DI U.S pour la contribution des FFI à la réduction de la poche du Conquet. Dans le quartier de St martin les combats font rage. Les pertes chez les GI’s sont importantes dont plusieurs dans le cimetière de St Martin. Mme Madoc, en pleine bataille ramène trois vieillards sinistrés de la rue de la vierge au poste de secours de St Martin. Dans ce poste, les allemands sont neutralisés par la Défense Passive. De l’autre côté de la ville, les Américains sont au Portzic, au Questel et à Penfeld au niveau de l’hopital Maritime. A Recouvrance les incendies font rage dans la rue de la Porte, rue Lapérouse.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Sam 12 Sep - 9:00

12 Septembre 1944 – Au matin, les chars crocodiles du 141 R.A.C sont à Locmaria-Plouzané, ils se dirigent vers le fort Montbarey. Les américains ne tardent pas à prendre position dans le poste de secours à St Martin. A Kerangoff les parachutistes réquisitionne l’abri de la Défense passive place Joseph-Gouëz à 15h. Vers 16h Mr Jestin et Mr Raguenès essaient de joindre le général Ramcke, pour intervenir au sujet de la requisition de l’abri. Les parachutistes les en dissuadent. Au final, vers 20h les allemands plient bagages en emportant avec eux le ravitaillement de la Défense Passive. Dans le centre ville, au 32 rue Voltaire, le PC de la Défense Passive est ravagé par les flammes. La rue traverse est rebaptisée rue Victor Eusen par la nouvelle équipe municipale.





Source photos: http://panzerserra.blogspot.fr/2014/11/m4-and-m4a4-sherman-crocodile-flame.html
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Dim 13 Sep - 11:13

13 Septembre 1941 – Inauguration de la première tranche de la base sous-marine.

13 Septembre 1944 – Des obusiers américains sont à l’oeuvre depuis le château, miraculeusement épargné, de Ker-Stears. A l’ouest, le verrou allemand à Plouzané situé dans la ferme d’Ilioc cède, ouvrant l’accès du fort de Keranroux et de St-Pierre-Quilbignon aux américains. Middleton fait parvenir à Ramcke une proposition de reddition, celui-ci la refuse en répondant « Je dois décliner votre proposition« . Dans la rue Victor Hugo, un duel a mort est engagé entre les deux bélligéreants quand une dame âgée, soigneusement habillée déambule dans la rue. les tirs s’arrêtent, on entend même des rires. La dame progresse en direction du poste de secours pour y annoncer que son voisin, Mr Jean, ancien capitaine de l’Enez Eussa, a été tué et que son corps gît sur le trottoir. Sitôt la dame dans le poste de secours, les tirs reprennent avec acharnement. A l’abri Joseph-Gouëz des parachutistes perquisitionnent en prétendant qu’il y aurait un poste radio en contact avec les alliés à l’intérieur. Les Allemands commencent à se terrer devant la maison Lullien, à l’angle des rues Traverse et Voltaire. A 19h30, après une fouille, des médecins de la Défense Passive dont, Pouliquen, Fortin et les infirmiers Alexandre Le Roux et Mme Poitou Duplessis sont arrêtés par les allemands. L’Annexion est presque entièrement libérée. les FFI du canton de St Renan sont tous rappelés à St Renan afin de préparer l’attaque en vue de Brest.

Photo des américains à Ker-Stears (Lycée Estran Fénelon désormais): Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Lun 14 Sep - 9:28

Nuit du 13 au 14 Septembre 1941 – Malgré l’avancée de la base sous-marine, la priorité reste les 3 croiseurs pour la R.A.F qui envoie 147 appareils (6 types différents). Les pilotes se plaignent encore du nuage de fumée qui provoque un écran et qui ne leur permet pas de viser correctement les navires.

14 Septembre 1944 – Guilers est libérée. Brest est bombardée. Au 47 de la rue Victor Hugo, vers 15h, les américains pénètrent dans le poste de secours. Quatre Todt sont fait prisonniers, ils se disent Autrichiens, comme souvent pour éviter les représailles. le poste est transformé en parc à munitions. L’artillerie et l’aviation U.S tirent toujours sur l’église de Kerbonne et sur Recouvrance. La maison où se trouve la Défense Passive est touchée, ils évacuent au 8 rue Borda. L’Ecole Navale subit un bombardement aérien.

Centre d'Instruction Naval - Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mar 15 Sep - 9:22

15 Septembre 1944 – Guipavas est libérée. A Brest, c’est le quartier de St Martin qui est complètement libre, seuls quelques obus allemands tombent encore. Vers 2h du matin, les allemands préviennent la Défense Passive à Kerangoff qu’ils vont faire sauter leurs derniers canons et la poudrière à Kerbonne. A 2h30 c’est un tremblement de terre, les allemands on tout fait sauter. Toute la nuit les batteries tirent sur St-Pierre.


Batterie DCA de Kerbonne
Source: https://kerbonne.wordpress.com/
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Mer 16 Sep - 23:22

16 Septembre 1944 – Le Bunker de Keranroux est pris par les Américains. Saint-Marc est sous contrôle et des éléments avancés dégagent le haut du boulevard Gambetta et la rue Victor Hugo. Vers 15h les américains sont tout proche de l’abri de la défense passive mais la batterie de Kerbonne résiste encore. L’armée U.S parvient à entrer au soir dans St Pierre-Quilbignon, ils se camouflent derrière les haies à Keroudot. La clinique du docteur Pouliquen est touchée par un obus au phosphore, on la déménage rapidement dans la cave Esders. Une brèche a été faite aux remparts de la ville. Le fort Montbarey tombe aux mains des américains avec l’aide du 141 R.A.C Britanniques et de leurs chars Crocodiles lance-flammes.
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Jeu 17 Sep - 9:02

17 Septembre 1943 – Les 19 condamnés Brestois du 28 Août sont fusillés à 16h au Mont Valérien. Albert Abalain, Lucien Argouach, André Berger, Louis Departout, Yves Giloux, Louis Le Bail, Paul Le Gent, Eugène Lafleur, Louis Le Guen, Paul Monot, Henri Moreau, Jean-Louis Primas, Jean Quintric, Albert Rannou, Albert Rolland, Étienne Rolland, Joseph Ropars, Jean-Marie Teuroc, Charles Vuillemin.

17 Septembre 1944 – Crozon est libéré par le 121st Inf U.S à 20h. A Brest, la batterie de Kerbonne tombe à 14h. Le curé de St Pierre offre du vin aux GI’s. Le quartier est particulièrement meurtri et un grand nombres de chevaux crevés pourrissent, rendant horrible l’air respirable. Les deux fils Bizien et Quemeneur ramènent aux américains plusieurs centaines d’Allemands prisonniers. Les américains sont à Recouvrance vers 18h. Ils réconfortent les 8 personnes du groupe de secours qui étaient terrés dans une cave. D’autres éléments sont descendus par la rive gauche de la Penfeld jusqu’à l’hôpital maritime qui est en train de brûler. Le groupe de fusiliers-marins qui combat sous les ordres de Deshaies tente de pénétrer dans Brest intra-muros par les égouts, la tentative échoue car les issues sont obstruées par les bombardements. Les prisonniers de la Défense passive fait le 13 sont libérés pourtant il avait été très sérieusement question de les fusiller.

Nuit du 17 au 18 Septembre 1944 – Ramcke, avec une trentaine d’hommes, traverse la rade sur un bateau de pêche et se terre à Roscanvel où il entend bien continuer la lutte (d’autres sources évoquent la traversée le 16 Septembre).
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Ven 18 Sep - 12:53

18 Septembre 1944 – A 15h, le colonel Erich Pietzowka se rend devant le colonel Chester J. Hirschfelder, chef du 9e régiment de la 2e division d’infanterie U.S. Le lieutenant colonel Faucher, chef des FFI dans le Finistère Nord est également présent. Il en est de même pour le général Von der Mosel qui était chargé de défendre la partie Ouest de Brest. A 15h15, le comissaire en chef Deshaies et ses fusiliers-marins hissent le drapeau Français à la préfecture Maritime. Le capitaine de vaisseau Lucas, nouveau préfet maritime, fait hisser les couleurs Françaises devant la porte tourville. C’est le commandant Pont qui avait eu la douleur en Juin 1940 de les baisser qui hisse lui même le drapeau pieusement conservé par les marins pompiers. A 18h c’est le Cdt Rauch du 343 ID qui se rend au cap de la chèvre.

Reddition des allemands place WILSON
Source: Archives de Brest
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Priol le Dim 20 Sep - 22:45

20 Septembre 1941 – Explosion au cercle des officiers de la Marine, 93 rue Jean-Jaurès.

20 Septembre 1942 – Attentat du Gasthaus des officiers de la Kriegsmarine à Brest, Albert Rolland y participe. Attentat également contre un foyer de la Wehrmacht.


Albert ROLLAND
Source: Wikipédia
avatar
Priol

Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 539

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de Brest 39/45

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum